La fausse compagnie

Lcp3 credit vincent vanhecke allege

En quête de rencontres vibrantes et loin d’ être si classique que ça, le Chant des Pavillons est un trio à cordes et à la rue.

L’ errance de trois musiciens et leurs phénomènes sans âge et sans frontières :

un violon-trompette,

un violoncelle-trombone

et une contrebasse-hélicon.

De ce concert déconcertant naît un son minéral en mouvement, une promesse de liberté.

Une virée musicale aussi imprévisible et cocasse que sensible et lumineuse.

 

Déambulation spontanée dans la rue

Samedi et Dimanche 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site